« On apprend énormément à travers le métier de formateur » – Interview

« On apprend énormément à travers le métier de formateur » – Interview

Formation
  • Digital
  • Formateur
  • Interview

Après les riches témoignages de Céline et Dina quant aux métiers de formateur et coach,  nous retrouvons aujourd’hui Angéline pour un témoignage concernant sa vision du digital et de l’enseignement. Experte du digital, elle évoque aujourd’hui avec nous son parcours et comment elle s’est passionnée pour la formation pour adultes. 

Lire la suite

Un parcours professionnel et universitaire atypique 

Angéline, pourriez-vous nous présenter en quelques mots votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?  formateur

J’ai un parcours atypique, typique d’un zèbre ! (rires) 

Tourisme, langues, commerce, marketing… j’ai étudié dans de nombreux domaines !  Par la suite, j’ai choisi de me spécialiser dans le digital et j’ai notamment travaillé pour le Ministère des Armées en alternance, puis pour XAnge ou encore Hubstart Center, deux structures dans lesquelles j’ai beaucoup appris. Depuis un peu plus d’un an maintenant, je travaille en tant qu’indépendante. J’accompagne notamment des entrepreneur(e)s en marketing digital et je suis formatrice digitale, tout cela en parallèle de divers projets. 

 Pour en savoir plus sur mon parcours, n’hésitez pas à aller consulter mon profil Linkedin et à m’ajouter si vous le souhaitez !  

L’importance du digital aujourd’hui

En quoi la maîtrise des outils digitaux est-elle devenue essentielle aujourd’hui selon vous ?

Cette question est vraiment d’autant plus importante que nous nous trouvons encore dans un contexte sanitaire incertain. Le digital s’est vraiment imposé ces dernières années avec une forte accélération en 2020. Il faut prendre le train en marche, d’autant que les habitudes consommateurs sont en train de profondément se modifier en France. Le télétravail, les achats en ligne, l’augmentation du temps passé sur les réseaux sociaux… Se former au digital pour ne pas être en situation de fracture numérique1 est maintenant essentiel. L’adaptation est de mise, d’autant que le web évolue constamment !

La vision de l’enseignement et du métier de formateur selon Angéline 

Pourquoi avoir choisi de devenir formatrice dans le digital ?  

Ma découverte du métier de formateur s’est transformée en choix. J’ai d’ailleurs commencé avec vous alors merci ABC Formation Continue ! Lors de ma première séance, j’ai vraiment compris que j’étais faite pour cela. Ça a été comme une évidence. 

J’aimerais d’ailleurs vous partager une anecdote : lorsque j’étais en Master, j’avais passé un entretien pour  faire  du  soutien  scolaire.  J’ai pu expérimenter le métier d’intervenant en cours particuliers via une simulation de cours avec un jeune élève. A ce moment là,  chose  amusante  dont  nous  avions  discuté  avec  la sympathique dame qui m’avait fait passer l’entretien : je n’ai pas particulièrement apprécié l’expérience. En sortant de la pièce, après l’avoir remercié pour cette  expérience  enrichissante, je me souviens m’être demandé “Et si c’était une question de cible ?”. En effet, enseigner à des adultes et à des enfants/adolescents sont deux choses vraiment distinctes ! Après cela, je me suis concentrée sur mon alternance et l’obtention de mon diplôme. Et un an et demi plus tard, je découvrais notamment à travers votre organisme la formation pour adultes. Grâce à cela, je me suis finalement aperçue que c’était vraiment une question de cible. La vie est bien faite et je suis très reconnaissante.  

De manière générale, comment démarrez-vous vos formations et comment structurez-vous vos séances ?

En début de formation, ce qui m’importe est vraiment de connaître l’apprenant et ses projets encore plus car on est dans la conception de sur-mesure. Une fois que c’est établi, je lui fais faire un test de positionnement sur l’examen choisi (généralement le TOSA). Cela me permet de répartir le temps entre la préparation de l’examen et les sujets qu’ils souhaitent aborder en parallèle. On est beaucoup dans l’interactif, l’écoute active et le pragmatisme, des approches essentielles dans l’environnement Social Media qui évolue très vite !

J’ai une pédagogie pragmatique. La théorie est importante mais rien ne vaut la pratique apportant cette compréhension du terrain qui facilite complètement l’apprentissage.

On apprend énormément en enseignant

Quel(s) aspects de votre métier préférez-vous ? 

Honnêtement, la formation permet tellement de choses ! On apprend énormément en enseignant. Que ce soit à travers les questions qui nous sont posées ou encore la différence des niveaux à laquelle il faut s’adapter. Ensuite, j’adore les rencontres, l’échange, le fait est de travailler sur des projets concrets délimités dans le temps en alliant la théorie et la pratique. Observer la croissance des apprenants tout au long  de la formation est également un réel plaisir. Enfin, j’apprécie énormément la stimulation intellectuelle permanente et les gymnastiques mentales nécessaires pour enseigner des matières complémentaires et pourtant si différentes. C’est extrêmement nourrissant sur les plans intellectuel, humain et spirituel !  

Quelles qualités sont indispensables pour exercer le métier de formateur selon vous ? 

Je dirais que pour être un bon formateur il faut allier patience, écoute active, empathie, flexibilité et organisation. 

Lire les commentaires
Vos
commentaires
Ajouter un commentaire